L’importance de la maintenance dans une démarche qualité

Maintenance et qualité sont étroitement liées. Leur principal lien réside dans le fait que les procédures de maintenance viennent alimenter la démarche qualité.

Pour faire simple, une démarche qualité qu’est-ce que c’est ?

• C’est mettre en place des procédures pertinentes, c’est-à-dire la façon dont les choses doivent être faites, dans quel ordre, etc. …
• C’est mettre en place des outils de travail pertinents : des documents types, du matériel adapté aux besoins, des logiciels, etc. …
• C’est aussi et principalement s’assurer (au travers d’audits) que l’ensemble de ces procédures et de ces outils est bien utilisé, qu’il reste cohérent et surtout qu’il reste adapté à l’entreprise et à ses besoins (d’un point de vue coût, d’un point de vue image et philosophie de l’entreprise, etc. …). Le but est d’améliorer la performance globale de l’entreprise.

Eh bien, il en est de même dans la mise en place d’une stratégie de maintenance.

En effet, c’est en définissant la stratégie de maintenance que nous pouvons identifier les actions à réaliser, les outils à utiliser et la façon de les utiliser, etc. …

En fait, lorsque vous mettez en place une stratégie de maintenance, c’est une démarche qualité que vous adoptez puisqu’il s’agit de prendre en compte tous les domaines suivants : l’environnement, l’hygiène et sécurité, les aspects humain et financier, etc. …

Au même titre que pour la démarche qualité, la mise en place d’une stratégie de maintenance intègre la notion d’amélioration continue et de retour d’expérience (au travers des audits et autres indicateurs de performance).

Une bonne approche par rapport à la démarche qualité est que celle-ci doit s’appliquer au niveau global dans l’entreprise (c’est une discipline transversale). Elle permet vraiment de ne rien oublier notamment au niveau des interfaces entre chaque service et département de l’entreprise.

Partant de ce principe, il est plus intéressant, pour une petite structure notamment (et c’est aussi valable pour les grosses structures), de mettre en place tout d’abord une stratégie de maintenance ce qui évitera de se lancer tout de suite dans une démarche lourde et très consommatrice de temps et donc d’argent.

Cette approche permettra d’avoir un retour plus rapide et le moment venu l’entreprise pourra choisir de se lancer dans une démarche qualité globale. L’avantage est qu’il existera déjà une structure au niveau de la maintenance permettant ainsi d’avancer plus vite et ainsi d’être certifié plus rapidement.

La démarche qualité constitue alors la phase de finition – la cerise sur le gâteau – qui fait que l’on a au final une organisation globale de l’entreprise qui est cohérente.

Le bon sens est vraiment la clé d’une bonne stratégie de maintenance et par extension d’une bonne démarche qualité.